Ressources et médias

Rester informé


Contre l’élevage industriel, pour une végétalisation de l‘alimentation et pour l’élevage paysan

La tribune ci-dessous « Appel contre l’élevage intensif » a été publiée le 5 septembre par L214 avec le soutien de nombreuses personnalités et associations.

Les Amis de la Terre France expriment ici leur accord avec ce texte et les demandes qui y sont faites. Comme indiqué dans l’ « Atlas de la Viande » publié par les Amis de la Terre Europe (en téléchargement ci-dessous) « les classes moyennes dans le monde entier consomment trop de viande. … La consommation élevée de viande conduit à l’agriculture industrielle »

Nous tenons également à affirmer, au-delà de ce texte, notre soutien à l’agriculture paysanne, y compris l’élevage, qui est dans de nombreux pays du monde et chez nous une base de la société. « Manger de la viande ne nuit pas nécessairement au climat et à l’environnement : au contraire, l’utilisation adéquate des terres agricoles par les animaux peut même offrir des bénéfices environnementaux ».

TEXTE DE LA TRIBUNE

Appel contre l’élevage intensif

Nous, citoyennes, citoyens, organisations, conscients des enjeux éthiques, environnementaux, sanitaires et sociaux, ne voulons plus des élevages intensifs et industriels qui confinent les animaux dans des bâtiments fermés, dans des cages, dans des bassins en béton, les forçant à vivre dans des conditions de promiscuité extrêmes.

Nous ne voulons plus d’élevages intensifs non respectueux de l’environnement, fortement émetteurs de gaz à effet de serre, producteurs d’algues vertes et de pluies acides.

Nous ne voulons plus d’élevages intensifs destructeurs de la biodiversité, acteurs de la déforestation.

Nous ne voulons plus de ce système, soutenu par l’argent public, ennemi de l’intérêt général. Un système qui impose des conditions de travail éprouvantes, aliénantes et risquées, où les agriculteurs se suicident davantage que dans toute autre catégorie socioprofessionnelle.

Nous ne voulons plus des élevages intensifs qui favorisent l’antibiorésistance et l’émergence de nouveaux agents pathogènes extrêmement dangereux.

Nous ne voulons plus d’un système spéculatif créant des déséquilibres sociaux et économiques dans de nombreuses régions du monde.

Nous ne voulons plus d’un modèle alimentaire fortement carné et lacté qui sous-tend ces modes de production et qui met en danger notre santé.

Élus, responsables politiques, nous n’en pouvons plus, au mieux de votre immobilisme, au pire – et plus souvent – de votre soutien actif au lobby de l’élevage intensif.

L’urgence éthique, climatique, environnementale, sanitaire et sociale impose d’engager notre pays dans une transition agricole et alimentaire : nous devons nous diriger rapidement vers une consommation essentiellement végétale, durable, saine, respectueuse de l’environnement, des animaux et des humains.

Aujourd’hui nous voulons des actes, des mesures fortes et concrètes pour sortir de l’impasse.

Nous exigeons :

  • un moratoire immédiat sur l’élevage intensif et l’interdiction de nouvelles constructions destinées à élever des animaux sans accès au plein air ;
  • un plan concret de sortie de l’élevage intensif, avec accompagnement des personnes qui en dépendent aujourd’hui vers des productions alternatives ;
  • une végétalisation d’ampleur de l’alimentation en restauration collective publique ou privée.

Élus, responsables politiques, serez-vous au rendez-vous ?

À télécharger...

Rédigé le