Rester informé


Entrepôt d’Amazon : le Gouvernement inaugure la destruction du climat et des emplois

Brétigny-sur-Orge, le 22 octobre 2019 - Ce matin, riverains, gilets jaunes et écologistes ont perturbé l’inauguration de l’entrepôt Amazon de Brétigny-sur-Orge par Cédric O. Ils ont remis au Secrétaire d’État au numérique une lettre ouverte dénonçant le soutien du Gouvernement, alors que la multinationale est responsable de destructions d’emplois, d’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, de pratiques opaques et d’évasion fiscale.

Ils demandent l’adoption d’un moratoire sur les entrepôts du e-commerce et les zones commerciales en périphérie dans le cadre de la Loi économie circulaire, débattue à l’Assemblée en novembre.

Après avoir été la cible de 20 blocages des gilets jaunes et du mouvement climat ces 8 derniers mois(1), la mobilisation citoyenne contre Amazon ne faiblit pas. Ce 22 octobre 2019, les riverains du collectif Ma Zone, les gilets jaunes du 91, les jeunes écologistes ainsi que des militants des Amis de la Terre et d’ANV COP 21 se sont invités à l’inauguration officielle, mais très privée, de l’entrepôt de Brétigny-sur-Orge pour remettre une lettre ouvert(2) au Secrétaire d’État au numérique, demandant la fin de l’expansion d’Amazon en France.

Les citoyens dénoncent l’incohérence du Gouvernement qui inaugure encore des entrepôts alors qu’Amazon est responsable d’alourdir l’empreinte carbone de la France(3), de détruire plus d’emplois qu’elle n’en crée(4) et d’éviter l’impôt(5).

Baptiste Soubra du collectif de riverains Ma Zone explique : "Après qu’Amazon a annoncé qu’elle allait répercuter la taxe GAFA sur les PME françaises et que le Gouvernement ait pris la décision d’investir 5 milliards d’euros de prêts publics pour préserver les petits commerces de centres villes, nous pensions que le Gouvernement avait changé de position vis à vis du e-commerce dont le bilan est négatif sur tous les plans : social, fiscal, environnemental. Mais en l’inaugurant, le Secrétaire d’État au numérique offre une nouvelle caution politique à cet entrepôt, dont le développement opaque a mis volontairement de côté les habitants et les élus de l’opposition, et entraîné l’octroi de subventions publiques déguisées".

Alma Dufour des Amis de la Terre ajoute : " Le Haut Conseil pour le Climat a appelé l’État à réduire l’empreinte carbone de nos importations, supérieure aux émissions domestiques. Les produits textiles et électroniques représentent le quart de cette dernière. L’implantation de nouveaux entrepôts de e-commerce, dont le dumping sur les prix aggrave la surproduction, et qui vont augmenter les livraisons par avion, est donc incompatible avec la lutte contre le changement climatique. Nous demandons que le Gouvernement se montre cohérent avec son discours climatique et gèle l’implantation de ces nouveaux entrepôts qui détruisent au moins 2 fois plus d’emplois qu’ils n’en créent !"

Etienne Coubard d’ANV COP 21 conclut : "Il est temps pour le Gouvernement et le Parlement de faire preuve de courage politique et gèle l’ouverture de ces entrepôts dans le projet de loi économie circulaire. Les gilets jaunes et les écologistes veulent la même chose : l’arrêt de l’expansion de ce modèle qui détruit le climat et les emplois. Pour une justice climatique et sociale, nous appelons à ce que le gouvernement stoppe Amazon et adopte ce moratoire. Nous venons exposer la solution que le gouvernement peut mettre en place dès les prochains mois par le bias de la loi économie circulaire. Pour le climat, l’emploi et la démocratie, nous exigeons ce moratoire et une position claire et définitive du gouvernement et des députés face à Amazon et son modèle qui nous faire courir vers la catastrophe ! Vous avez les cartes en main et nous ne vous lâcherons pas !"

Les signataires Les Amis de la Terre. Action non-violente Cop21. Le collectif Ma Zone.

Contacts presse Alma Dufour, Les Amis de la terre : 06 67 92 36 89. Baptiste Soubra, collectif de riverains Ma Zone : 06 58 92 38 76. Etienne Coubard, Action non-violente Cop21 : 06 35 47 11 02.

Notes

(1) : Reporterre, Le plan secret d’Amazon en France, 2 juillet 2018 https://reporterre.net/Le-plan-secret-d-Amazon-en-France (2) : Lettre ouverte https://blogs.mediapart.fr/collectif-ma-zone/blog/221019/lettre-ouverte-cedric-o-secretaire-detat-au-numerique (3) : Les Amis de la Terre, Amazon : surproduction et changement climatique, 2 juillet 2019 (4) : Service économique de l’ambassade de France aux Etats-Unis, L’impact du e-commerce sur les commerces physiques aux Etats-Unis, 2017 (5) : LSA Conso, Combien gagne vraiment Amazon en France ?, 2 mars 2017 ; Capital, Comment Amazon embrouille le fisc, janvier 2018

Rédigé le